Ernest et Célestine Test et interview de l’auteur

Ernest et Célestine…40 ans de magie 

C’est en 1981 que l’univers d’Ernest et Célestine voit le jour sous la plume de Monique Martin, alias Gabrielle Vincent. En 40 ans, l’univers des deux amis est devienu un incontournable du monde des tout-petits tant en matière de littérature, de puériculture et même de cinéma. Alors quand on voit arriver un jeu de société dans cet univers magique, on trépigne, on teste et …on espère s’ébahir et retrouver son âme d’enfant.

Interview de l’auteur, Rémi Loyer

Ernest et Célestine est un jeu coopératif pour 2 à 6 joueurs de 5 ans et plus.

L’éditeur ? Space Cow, on connait et on adore !

L’auteur ? Rémi Loyer …. Mais qui est donc cet auteur dont Ernest et Célestine est le premier jeu sur nos étagères ? Curieuse de le découvrir, je l’ai contacté et il a immédiatement accepté de répondre à quelques questions que voici :

  • Bonjour Rémi, peux-tu nous dire quelques mots sur toi ? 

 J'ai bientôt 40 ans et je crée des jeux depuis 2016. Ernest et Célestine est mon premier jeu paru. À côté de cela, je travaille également dans le monde du jeu. Je réalise des trailers pour les éditeurs de jeux de société (ma page pro: https://www.facebook.com/GamesInMotion).

  • La marmite ludique...tu es tombé dedans comment ? 

J'ai découvert le jeu de société moderne à l'âge adulte, notamment grâce à Days of Wonder dont les jeux me faisaient saliver tellement ils étaient beaux et avaient l'air géniaux. Ensuite j'ai découvert TricTrac et ma ludothèque est vite passée de 4-5 boîtes à plus d'une centaine de jeux. Et comme j'ai toujours aimé créer, j'ai fini par avoir envie d'essayer d'en créer un. D'une certaine manière, je comble ma frustration de n'avoir pas pu devenir game designer dans le jeu vidéo.

  • Peux-tu nous parler de la création d'Ernest et Célestine et de ta collaboration avec Space Cow ? 

Le jeu a été créé très vite. J'ai eu une idée dans le train, et en arrivant à la maison j'ai tout de suite testé la mécanique avec ma fille (qui avait alors 4 ans et demi). J'ai très rapidement eu l'idée d'associer cette mécanique au thème d'Ernest et Célestine, en particulier le long métrage sorti en 2012. J'ai ensuite proposé le jeu à Benoît Forget qui me semblait être la personne adéquate pour ce projet. Il a tout de suite aimé le jeu et s'est occupé d'obtenir la licence pour conserver le thème. Ensuite le travail avec les équipes de Space Cow s'est fait facilement puisque rien n'a été modifié depuis le prototype. Il a juste été long d'attendre l'obtention de la licence puis, enfin, la sortie du jeu.

  • Dans la vie, tu es plutôt Ernest ou Célestine ? 

Sans le moindre doute : Ernest! Un ours mal léché, un peu bourru, qui aime rester dans sa tanière sans que l'on vienne l'embêter, c'est tout moi :D
Mais ma compagne et mes enfants sont des Célestines, alors cela rééquilibre bien les choses.

  • Quels sont tes projets après Ernest et Célestine ? 

Il y a 3 jeux qui devraient sortir en 2023, chez deux éditeurs français et un éditeur allemand. Des jeux plutôt destinés aux ados/adultes, avec de la réflexion et un peu (voir beaucoup) de stratégie (le genre de jeux auxquels j'aime jouer). J'ai d'autres idées de jeux pour enfants mais sur lesquels je n'ai pas encore travaillé donc ceux-ci ne sont pas pour tout de suite.

Merci à Rémi pour ces réponses ! Vous voulez suivre son travail? N'hésitez pas à visiter son site !

Ernest et Célestine : le test

C’est ensemble qu’ Ernest et Célestine vont devoir surmonter les épreuves pour avancer l’un vers l’autre et se retrouver dans la maison au milieu du plateau avant que la police ne leur bloque le passage ! C’est donc bien d’un jeu coopératif qu’il s’agit.

La mise en place

C’est le plus jeune joueur qui commence. Il prend secrètement connaissance d’une tuile Ernest ou Célestine adjacente à une des deux figurines du plateau ( les tuiles violon pour Ernest et les tuiles palette de couleurs pour Célestine). Il reproduit ensuite, avec le doigt sur ledos de son partenaire de gauche, le symbole présent sur la tuile.

Son partenaire désigne alors l’un des 8 jetons Symbole qui lui semble correspondre au dessin qui a été reproduit sur son dos.  Si le symbole est identique, la figurine liée à la tuile avance d’une case vers le centre du plateau et la tuile est reposée face visible sur son emplacement.

Le symbole n’est pas identique ? La figurine liée à la tuile n’avance pas. Elle est mélangée avec les tuiles restantes de même type, puis une nouvelle tuile est piochée et placée face cachée sur l’emplacement en remplacement de la précédente. La police entre en scène et un jeton police est placé sur l’un des emplacements encore libres au centre du plateau, à droite ou à gauche de la maison (le dernier jeton posé recouvrira la maison).

Une fois la résolution terminée, c’est la fin du tour et votre partenaire devient celle ou celui qui va devoir faire deviner une tuile Ernest ou Célestine au joueur à sa gauche. Ainsi de suite jusqu’à la fin de la partie.

Si, à l’issue d’un déplacement, les deux figurines se trouvent sur leur maison au milieu du plateau, alors la partie est gagnée ! Si vous placez un cinquième jeton police, c’est perdu, même si un personnage avait déjà rejoint la maison.

  C'est gagné !

C'est Perdu

Alors Beljeux….retrouve t-on son âme d’enfant avec Ernest et Célestine ?

Ernest et Célestine est une madeleine de Proust, j’avais donc beaucoup d’attentes et je n’ai pas été déçue. La boite donne le ton, magnifiquement illustrée jusque sur les tranches intérieures. Le contenu embraye avec un carton d’une épaisseur suffisante pour résister aux petites mains et une quantité de matériel tout à fait honorable pour son prix. Un seul bémol et même si on approuve l'absence de plastique, les pieds des personnages sont un peu délicats à emboiter correctement mais une fois assemblés, plus de problème.

La mécanique de jeu est simple mais suffisamment intéressante que pour ne pas lasser petits et grands. En effet, on connait assez bien les jeux de reconnaissance tactile d’objets cachés dans des sacs ou boites mais beaucoup moins celle qui implique un contact entre joueurs. C’est ce contact qui crée ce fil conducteur et induit une tension douce et poétique, tout comme peut le faire un livre dont on attend impatiemment la fin. Cet aspect permet également de limiter cette sensation d’attente de son tour de jeu qui peut être problématique chez les enfants de cette tranche d’âge. Le nombre d’objets à reconnaître peut paraître limité mais il conviendra très bien aux enfants de 5 à 7 ans sans difficultés particulières, surtout lorsque les deux joueurs actifs sont des enfants. De plus, cette approche par la communication non verbale plaira aux plus timides ou aux enfants ayant des difficultés de langage.

Ernest et Célestine fera sans nul doute partie de ces jeux intemporels qu'on conseillera avec plaisir aux familles. Si vous aussi vous êtes convaincus, vous le retrouverez  en magasin et sur notre boutique en ligne .

    Avis des clients

    Vous devez être connecté pour pouvoir écrire un avis

    Connexion

    Donnez votre avis

    Ernest et Célestine

    Ernest et Célestine

    Haut de la page

    Une expérience unique

    Nous sommes soucieux de vous offrir une navigation sécurisée et personnalisable. Nous utilisons à cette fin des cookies afin de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt, recueillir anonymement des données de statistiques et vous permettre une visite la plus agréable possible. Google pourrait utiliser vos données personnelles et les cookies afin de personnaliser ses publicités.

    Produit ajouté au panier

    Sous-total de votre panier (1 produit) :